Créer un compte | S'identifier
Les ouvriers dans la vigne
(Texte du cours :Matthieu 20 : 6-16)

EPOQUE : 30 après J. C.
LIEU : Sur le chemin de Pérée à Jérusalem.
ENSEIGNEMENT PRATIQUE : Beaucoup sont appelés à travailler, pour Jésus, mais peu sont choisis… car un petit nombre seulement de chrétiens ont le ferme désir d’aller de l’avant et de servir.

    TEXTE D’OR : “Celui qui juge toute la terre n’exercera-t-il pas La justice” (Genèse 18 : 25)
LECTURES PERSONNELLES DE LA SEMAINE
Lundi – Matthieu 20 : 1-16.
Mardi – Matthieu 25 : 14-30.
Mercredi – Luc 19 : 11-26.
    Jeudi – Marc 10 : 35-45.
Vendredi – Jean 4 : 30-38.
Samedi – Jean 21 : 15-23.
 
TEXTE BIBLIQUE A ETUDIER
(Matthieu
20 : 6-16)

Lire Matthieu 19 : 27-30
Un jeune homme riche était venu vers Jésus, désirant un conseil pour gagner la vie éternelle; à la place d’un simple conseil, Jésus lui prescrivit une opération chirurgicale. Ses richesses étaient un obstacle et devaient être supprimées. Le jeune homme s’en alla; le prix lui semblait trop élevé, C’est alors que Pierre dit : Voici, nous avons tout quitté et nous t’avons suivi; qu’en sera-t-il pour nous ? Tout l’importance de la question est dans le pronom « Nous » Pierre aurait du dire: « Il est vraiment dommage que certains ne veuillent pas payer le prix ! Mais, Maître, nous avons tout abandonné et de plus, nous avons été parmi les premiers à te suivre. Qu’en résultera-t-il pour nous ? »
Jésus répondit à la question avec sa sagesse habituelle et rectifia le mauvais esprit qui l’avait inspirée. Il donna l’assurance que tout véritable sacrifice serait récompensé et à cette promesse, Il ajouta un avertissement: « Plusieurs des premiers seront les derniers et plusieurs des derniers seront les premiers. » En d’autres termes : « Rappelle toi, Pierre, que le fait d’avoir accepté un sacrifice, ne te garantit pas nécessairement la récompense. Je vous ai parlé sur ce sujet. Tout dépend de l’esprit, qui inspire vos services, Tel qui fut le premier à me suivre, pourra être le dernier aux yeux de Dieu, s’il a agi avec un esprit de « propre Justice », et dans un but intéressé. Un petit service accompli avec un esprit d’humilité a plus de valeur aux yeux de Dieu qu’un grand sacrifice offert dans un but égoïste. Il est évident que les paroles de Pierre révèlent une tendance à considérer son « service » auprès du Seigneur comme une source, de profit, la récompense semblant à ses yeux devoir être un rapport avec l’importance de son « service ». C’est pour mettre les Apôtres en garde contre cet esprit que Jésus prononça la parabole des ouvriers dans la vigne.

I – LES OUVRIERS SONT LOUES.

« Le Royaume des Cieux est semblable à un maître de maison qui sortit dès le matin, afin de louer des ouvriers pour sa vigne » C’est par cette anecdote que le Seigneur veut illustrer le « Service » et la « Récompense » Ce maître de maison apparaît comme une personne qui n’a aucun sens des affaires; on pourrait même le qualifier d’excentrique. Il embauche les hommes peu avant le coucher du soleil et leur paie une journée complète de travail, De plus, il semble plus préoccupé au sujet de leur situation et de leurs besoins qu’au sujet du travail accompli. Jésus veut montrer par là que Dieu récompense d’après les mérites spirituels tels que le désintéressement, la fidélité, le sacrifice de sa propre personnalité. Et quand il eut convenu « avec eux », d’un denier par jour, il les envoya à « a vigne » Remarquez bien qu’il dût y avoir un débat au sujet des gages. Comme Pierre, ils demandèrent : « obtiendrons- nous ? »

Il sortit vers la troisième heure (9h du matin) et il en vit d’autres qui étaient sur la place sans rien faire. Il leur dit « Allez aussi à ma vigne et je vous donnerai ce qui sera raisonnable. » La, même offre fut faite plus tard à d’autres ouvriers et dans ces derniers cas, il ne fut pas question de marchandage. Les ouvriers s’en allèrent au travail, certains que le maître ferait les choses convenablement. Ces hommes symbolisent les chrétiens qui ont servi Dieu avec l’assurance qu’il les récompenserait bien au delà de leurs mérites et au delà de leurs désirs. « Et vers la onzième heure, il en trouva d’autres qui étaient sur la place et il leur dit – Pourquoi vous tenezvous ici toute la journée sans rien faire ? » Ils lui répondirent : « C’est que personne ne nous a loués ». Il est bien spécifié que s’ils étaient inoccupés ce n’était pas leur faute. Nous pouvons facilement comprendre que Jésus entend désigner par cette parabole ceux qui cherchent à travailler mais qui ne trouvent aucun travail. L’allusion concerne en tout premier lieu les choses spirituelles. « Personne ne nous a loués ». Beaucoup de gens qui se tiennent sans rien faire sur la place du marché de la vie peuvent, véritablement dire : « Aucune occasion ne s’est présentée » Il leur manque l’avantage d’un foyer chrétien, d’une bonne éducation; ils ont été paralysés par un mauvais héritage et entravés par des circonstances difficiles.

   

Mais Dieu les ((louera)) Le sang de Christ les lavera, le Saint-Esprit les transformera ils pourront renaître pour une nouvelle vie de Sainteté et de Service.

II – LES OUVRIERS SONT PAYES

A la fin de la journée, le maître de la vigne ordonna à son intendant de payer les ouvriers en commençant par le dernier venu Pourquoi par le dernier ? Pour montrer que ceux qui sont venus à Dieu à un âge avancé ne doivent pas passer leur temps et dépenser leur énergie à se lamenter sur les années perdues, mais qu’ils doivent le servir avec l’assurance que leurs travaux sont acceptables. Par leur fidélité et par leur zèle, ils peuvent surpasser ceux qui ont été plus longs en chemin. « Ils reçurent chacun un denier ». Pourquoi une heure de travail fut elle payée autant que onze ? Pour illustrer cette leçon : Dieu récompensant l’esprit dans lequel une action a été faite, une heure de service accomplie dans l’humilité avec la foi, vaut plus à ses yeux que onze heures de travail faites avec fierté et pour la propre satisfaction de L’ouvrier. Cela d’ailleurs ne signifie pas que tous recevront la même récompense, car, de toute évidence, celui qui a servi fidèlement pendant de longues années à un pouvoir spirituel plus grand qu’un jeune converti, Comme on pourrait s’y attendre, les premiers arrivés protestèrent contre ce qu’ils appelaient une inégalité. En désignant ces ouvriers mécontents Jésus pourrait dire :
« Voyez ce qui arrive quand les hommes désirent servir Dieu en ayant seulement en vue le profit qu’ils pourront en retirer. Un esprit de jalousie et d’envie en est le résultat. » Les ouvriers embauchés dès la première heure reçurent la somme exacte que leur revenait; ce qui les mécontentait c’était uniquement la joie des autres. Voilà le mal que l’envie cause à l’esprit de l’homme. En clair, dans sa réponse, le maître de la vigne (versets 13-15), a dit : « Il est vrai que je me suis montré généreux envers les ouvriers de la onzième heure. Mais j’ai loyalement agi envers vous. Je puis disposer de mon argent à ma guise. Pourquoi seriezvous jaloux parce que je me suis montré généreux ? » Des frères semblent-ils plus favorisés que nous ? Au lieu de les envier, nous ferions mieux de nous réjouir car nous sommes membres d’un même corps et si « un membre est honoré, tous les autres se réjouissent avec lui » Ainsi les premiers seront les derniers et les derniers seront les premiers. Les gens au coeur fier qui ont été au premier plan dans leur propre estimation peuvent être les derniers à la vue de Dieu car Dieu juge et récompense les hommes selon l’esprit dans lequel ils ont agi et selon les occasions qui se seront présentées à eux.

« Beaucoup seront appelés, mais peu seront élus ». Cela veut dire que, si beaucoup sont appelés à servir Dieu, peu se souviennent que l’humilité, l’abnégation, l’altruisme pourront seuls les faire triompher.

Devons-nous nous lamenter de ce qu’il y a si peu de chrétiens choisis pour le service de Dieu ? Faisons croître leur nombre en servant Dieu aussi fidèlement que nous savons le faire.

QUESTIONS

1 - Si Pierre a dit la vérité quand il parla de ses sacrifices pour Christ, pourquoi eût-il besoin d’être repris ?

2 – Est-ce que cette parabole enseigne que onze heures d’un dur travail n’entraîneront pas un salaire plus élevé qu’une seule heure de travail ?

3 – Quelle différence peut-on constater entre l’ouvrier de la première et celui de la onzième heure ?

4 – Qu’entend-on par cette affirmation « Les premiers seront les derniers et les derniers les premiers. » Pensez à Judas et au larron sur la Croix.

5. — Que signifient ces paroles «Il y a beaucoup d.’appelés, mais peu d’élus ?»