Créer un compte | S'identifier
La Mort de deux Menteurs
(Texte du Cours : Actes 5 : 1-11)

EPOQUE : 33 ans après J. C.
LIEU : Jérusalem.
ENSEIGNEMENT PRATIQUE : Dieu ne reste pas indifférent devant les péchés peu apparents et que nous pouvons parfois considérer comme insignifiants. Dieu veut la
Sainteté dans son Église.

    TEXTE D’OR : « Pour tous les menteurs leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort ». Apocalypse 21: 8
LECTURES PERSONNELLES DE LA SEMAINE
Lundi – Actes 5 : 1-11.
Mardi – Proverbes : 11 : 18-28.
Mercredi – Jérémie 17 : 1-10.
    Jeudi – Jérémie 42 : 13.22.
Vendredi – Marc 7 : 9-23.
Samedi – Romains 1 : 22-32.
 
TEXTE BIBLIQUE A ETUDIER

(Actes 5 : 1-11 )

Subitement touchés par l’esprit d’amour, et sans que personne ne leur en ait donné l’ordre, les chrétiens vendaient leurs biens et les fonds obtenus étaient mis en commun « on en faisait des distributions à chacun selon qu’il en avait besoin (Actes 4 : 35). Il est probable que les chrétiens apportèrent l’argent aux apôtres lors d’une réunion publique. Barnabas, un lévite, très probablement homme influent et riche, vendit son champ et en déposa l’argent aux pieds des Apôtres. Cet acte de consécration excita l’admiration des croyants. Il se peut qu’au cours de la réunion, l’esprit de Dieu soit tombé sur l’assemblée. soulevés par la vague d’enthousiasme, Ananias et Saphira désirèrent ardemment le même honneur, mais hélas ils n’étaient pas décidés à le payer le même prix. Il nous est dit « qu’un homme nommé Ananias, avec Saphira, sa femme, vendit une propriété et retint une partie du prix, sa femme le sachant ; puis, il porta le reste et le déposa aux pieds des apôtres » - Actes 5: 1.

I – L’INSTIGATEUR DU PÉCHÉ

Jusqu’alors la vie de l’Église avait été brillante, amour fraternel, serviabilité, altruisme courage, parfois héroïque. Tels étaient les traits caractéristiques communs à chaque converti. Mais ce n’était pas le millénium spirituel, car Satan n’est pas encore lié. N’ayant pu réussir à détruire l’église par la persécution venue de l’extérieur, il allait s’efforcer d’agir à l’intérieur même de l’assemblée en séduisant deux de ses membres. En effet, quand Satan ne peut détruire le bon grain, il sème l’ivraie. Les premières victimes furent Ananias et Saphira. Et, depuis ce jour, l’hypocrisie a suivi la réalité comme l’ombre suit un être.

II – LA NATURE DU PÉCHÉ

La cupidité – « L’amour de l’argent est la racine de tout mal » C’était une louable impulsion qui avait amené Ananias et sa femme à imiter Barnabas, mais il leur manquait une qualité que possédait Barnabas : le détachement des biens de la terre. Aussi, quand ils eurent l’argent en mains et qu’ils réalisèrent que c’était là tout leur avoir, leurs bonnes résolutions faiblirent. Ils imaginèrent alors le fatal compromis : ils décidèrent de renoncer à une partie de l’argent, mais de conserver l’autre.

Le manque de foi – Si nous approfondissions la question, nous pourrions découvrir que l’incrédulité est à la base de la plupart des péchés commis par les chrétiens. Il se peut qu’Ananias ait raisonné ainsi : c’est là un magnifique mouvement et il semble bien qu’il soit appelé à se maintenir. Dans ce cas, nous devons faire des sacrifices pour l’œuvre. Par ailleurs, nous devons faire preuve de prévoyance et de sens pratique. Si, par hasard, ce mouvement périclitait, nous ne pourrions pas rester sans un sou. Conservons donc une partie de l’argent pour des mauvais jours possibles.

La soif des louanges – Ils admiraient la générosité de Barnabas et désiraient ardemment recevoir pour eux-mêmes les louanges qu’on leur décernaient pour son sacrifice personnel. Ils voulaient bénéficier des fruits de la bonté sans avoir consenti aux sacrifices nécessaires.

L’hypocrisie – Désirer paraître bon sans accepter le sacrifice qui prouve que l’on est bon, voilà la source de l’hypocrisie. Le mot « Hypocrite » signifie littéralement «acteur». L’hypocrite joue un rôle qui ne représente pas son véritable caractère. Ananias et sa femme agissaient comme des gens complètement consacrés alors qu’en réalité, ils ne l’étaient qu’à demi. En jouant ce rôle, ils, mentirent.

III – LA RÉVÉLATION DU PÉCHÉ

Le discernement du péché – Il y avait un grand « détective » dans l’église : Le Saint-Esprit. Ananias a entrepris de jouer le rôle

   

de l’hypocrite dans le lieu où il courait le plus de dangers et au moment le plus défavorable. L’Esprit de pureté, de sincérité et de vérité venait d’être déversé en abondance et l’esprit de fourberie fut aussitôt discerné. Quand l’Esprit de Dieu agit, le péché est dévoilé. Ayant tout de suite vu clair dans cette affaire. Pierre dit : « Ananias, pourquoi Satan a t-il rempli ton cœur, au point que tu mentes au Saint-Esprit et que tu aies retenu une partie du prix de ton champ ? » Actes 5 : 3

La source du péché – « Pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur ? » (Comparez avec Jean 13: 2). Le Diable ne peut entrer dans nos vies que si nous le laissons faire. C’est pour cette raison que Pierre demande « Pourquoi ?» en effet laissons-nous parfois le Diable entrer ? Nous ne pouvons pas nous libérer de toute responsabilité en blâmant Satan et c’est pourquoi Pierre a pu dire : « Comment as-tu pu mettre en ton cœur un pareil dessein ? » . N’oublions pas la promesse : « Résistez au diable, et il s’éloignera de vous. » Jacques 4:7

Le péché et sans excuse – Ils ne pouvaient donner comme excuse, ni une certaine sévérité, ni une injustice quelconque de la part des apôtres car aucune règle n’obligeait les croyants à vendre leurs biens pour en verser l’argent à l’église. Le droit à la propriété privée n’était pas aboli. « S’il n’eut pas été vendu, ne te restait-il pas ? Et, après qu’il a été vendu, le prix n’était-il pas à ta disposition ? (v. 4)

La gravité du péché – « Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu ». Peut-être pensait-il tromper Pierre, le conducteur de l’assemblée avait alors oublié que le Saint-Esprit était le véritable administrateur de l’église. L’image de l’église primitive est justement celle d’un groupe de croyants sous la direction de l’Esprit. Comparer avec Actes 8 : 29, 30; 10: 19; 13: 2; 16 :6-7

IV – LE CHÂTIMENT DU PÉCHEUR

« Ananias entendant ces paroles expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs».

Pierre, parlant sous l’inspiration du Saint Esprit, dénonça le péché qui venait de lui être dévoilé, de façon surnaturelle et l’Esprit source de vie, appuyant les paroles de Pierre se retira de la charpente humaine du transgresseur et, privé de ce soutien, Ananias cessa de vivre. Pourquoi le jugement a-t-il été si rapide et si sévère ? Dieu ne punira certes pas ainsi tous ceux qui seraient coupables d’une telle offense. A l’époque de sa tendre enfance, il était nécessaire que l’église soit nette de toute corruption ; le terrible châtiment qui frappa Ananias et sa femme montra que l’église était une sainte institution où aucune improbité ne serait tolérée.

« Une grande crainte s’empara de toute l’assemblée et de tous ceux qui apprirent ces choses » Actes 5 : 11. Le verset 13 nous montre que bien que le peuple les louât, les inconvertis n’osaient se joindre à eux. Nous pouvons dire en conclusion dire que nous avons tout à gagner à être sincères aussi bien envers Dieu qu’envers les hommes.

QUESTIONS

1 – Pourquoi parle-t-on de Barnabas juste avant l’histoire d’Ananias et de Saphira?

2 – Quels sont les deux moyens qu’emploie Satan pour tâcher de détruire l’église ?

3 – Quelle était l’origine de leur péché ?

4 – Quelle est la source de L’hypocrisie ?

5 – Comment Le péché put-il être si vite dévoilé ?

6 – Si Satan était entré dans le cœur d’Annias, comment ce dernier a-t-il pu être tenu pour responsable ?

7 – Pourquoi le châtiment a-t-il été si sévère ?