Créer un compte | S'identifier
Saint Étienne le Premier Martyre
(Texte du Cours : Actes 6 : 8 à 8 : 4)

ÉPOQUE : 36 ans après J. C.
LIEU : Jérusalem.
ENSEIGNEMENT PRATIQUE : Notre foi en Christ et notre amour pour lui doivent être assez forts pour nous donner la volonté de vivre ou de mourir pour notre Sauveur.

    TEXTE D’OR : « Sois fidèle jusqu’à la mort et je te donnerai la couronne de vie » Apocalypse 2 : 10
LECTURES PERSONNELLES DE LA SEMAINE
Lundi – Actes 7 : 51 – 60.
Mardi – Actes 5 : 12 – 21.
Mercredi – Actes 5 : 22 – 32.

    Jeudi – Actes 5 : 33 – 42.
Vendredi – Actes 6 : 1 – 15.
Samedi – Actes 7 : 24 – 36.
 
TEXTE BIBLIQUE A ETUDIER

(Actes 7 : 51 à 60 )

En dépit de l’opposition, l’église grandit à pas de géant. Et ce rapide développement créa un sérieux problème. A cette l’époque, l’église s’intéressait à ses pauvres et les entretenait; une grande partie de ces pauvres était des veuves. Les Juifs de langue grecque se plaignirent de ce que leurs veuves étaient mal partagées dans la répartition des secours et comme ils formaient un groupe minoritaire, ils pensèrent que les juifs de langue hébraïque faisaient preuve de partialité. Cette situation pouvait devenir la cause d’une division. Les apôtres virent exactement d’où provenait le mal : il n’y avait pas assez d’aides dans cette église qui s’accroissait si vite. « Les douze convoquèrent la multitude des disciples» et ils leur expliquèrent que leur ministère d’ordre spirituel ne leur laissait pas assez de temps pour s’occuper des détails matériels. L’assemblée élut alors sept hommes compétents qui furent chargés de s’occuper de toutes les affaires d’ordre matériel nécessaires à la bonne marche d’une église. C’est ainsi que commença le ministère de « Diacre » signifie littéralement « serviteur ». Parmi les diacres qui furent élus ce jour-là, était Etienne, homme d’une grande puissance spirituelle « plein de foi et d’Esprit Saint ».

I – LE MINISTÈRE D’ETIENNE

« Etienne plein de grâce et de puissance faisait des prodiges et de grands miracles parmi le peuple ». Etienne n’était pas un apôtre mais son succès fut bien dans ligne apostolique. D’ailleurs, ceux qui marchent sur les traces des apôtres sont leurs successeurs.
Les puissantes prédications d’Etienne furent vite la cause d’une controverse entre lui et les membres zélés des différentes synagogues. «Mais ils ne pouvaient résister à sa sagesse et à l’esprit par lequel il parlait. N’ayant pu répondre efficacement à ses, arguments, ils décidèrent de réduire au silence le prédicateur; c’est là un expédient courant parmi les fanatiques qui ont subi un échec. Un observateur impartial comparant le calme et la douceur d’Etienne à la rage de ses adversaires aurait vite conclu que le premier était dans la vérité. En effet, quand, dans une discussion, l’une des parties cherche à en imposer par la force, on peut en déduire qu’elle est dans son tort de toute façon le ton menaçant ou arrogant prouve toujours qu’il ne s’agit plus pour elle de combattre pour un idéal.

II – L’ARRESTATION D’ETIENNE

D’après les accusations portées contre Etienne, (Actes 6 : 12 à 14) , nous pouvons conclure qu’il avait prêché le message suivant : Jésus est le Fils de Dieu et par conséquent supérieur à Moïse. II a ouvert la voie à une dispensation indépendante de la Loi de Moïse; le temple n’était pas nécessairement le lieu où l’on devait adorer Dieu et sa prochaine destruction prouverait la valeur de cette affirmation. Ils prétendaient qu’il était blasphémateur, mais il nous est d’y qu’il avait l’apparence d’un ange ! La meilleure façon de répondre à de fausses accusations n’est elle pas de vivre de telle façon que personne ne puisse les croire vraies ?

Voici la raison pour laquelle Etienne prêcha ce qui fut ensuite considéré comme un message fondamental. Pendant ses six premières années, l’Église fut presque entièrement, composée de Juifs. Une étude approfondie des Actes nous permet de comprendre le danger que pouvaient constituer ces Juifs chrétiens trop attachés a l’ancienne Alliance et à la Loi. Ils risquaient de tomber sous l’emprise de leurs vieux préjugés juifs et oublier leur mission c’est à dire l’évangélisation des Gentils. Pis encore, ils pouvaient lentement se glisser en arrière et sympathiser avec le Temple ou les synagogues pour devenir finalement l’une des nombreuses sectes du Judaïsme. C’est là une possibilité qu’il fallait naturellement envisager car si le Diable ne peut détruire l’église par la force, il essaiera de l’endormir dans le berceau d’une sécurité charnelle. Voilà donc le but capital du ministère d’Etienne; dans une prédication vigoureuse et inflexible il annonçait la fin de l’ancienne alliance, il marquait la différence entre le judaïsme et le christianisme et ainsi il rendit impossible toute compromission entre l’église et la synagogue. Ce faisant, il fut à l’origine d’une persécution qui dissémina les chrétiens et ceux qui prêchèrent partout la parole de Dieu ( Actes 8 : 4; 11 : 19 à 21 ).

   

III – LE MARTYRE D’ETIENNE

Sa prédication intransigeante lui coûta la vie – Pendant qu’il tenait tète au sanhédrin, il lut son arrêt de mort sur leur physionomie furieuse. Remarquons que pour supporter ses souffrances, Etienne avait reçu une grâce spéciale du Seigneur et que cette grâce se manifesta dans son attitude même.

Il était rempli du Saint Esprit – Même ses juges auraient pu reconnaître le fait à la lumière de l’attitude d’Etienne (Actes 6:15). En tant que Juifs, ils auraient dû se souvenir de Exode 34 : 24. Considérons d’autre part la physionomie de ses persécuteurs (Actes 7 : 54-57). Quel genre d’inspiration indique cette attitude ? Voir (Actes 7 : 51-52; Jean 8 : 44; 1 Jean 3 : 12).

Une vision des cieux lui fut accordée – Verset 55 Nous pouvons lire qu’Etienne « Rempli du Saint Esprit fixa les regards vers le Ciel » et qu’il eut une vision de la Gloire de Dieu qui rend la mort si facile ! Remarquez qu’il vit Jésus DEBOUT à la droite de Dieu. Celui qui demeure assis en contemplant les souffrances d’autrui donne une impression d’indifférence ; mais ce passage nous montre Jésus debout, avançant pour aider son témoin fidèle et pour répondre à sa prière (Verset 59).

Il mourait une prière sur les lèvres – « Seigneur Jésus, reçois mon esprit ». On a dit qu’un chrétien devait mourir en priant. Les autres hommes meurent de la façon dont ils ont vécu. Les passions de la vie, les suivent jusqu’à la mort. Jules César mourut en ajustant sa toge afin qu’elle retombât avec élégance. L’incroyant Hume mourut avec une plaisanterie ; Rousseau avec son habituelle jactance, Voltaire en mélangeant blasphèmes et prières, Paine avec des cris de remords. Mais les chrétiens meurent en priant car la prière est le souffle vital du chrétien (comparer avec Luc 23: 46).

Il mourut en pardonnant à ses meurtriers – « Seigneur, ne leur impute pas ce péché! » Une telle prière est la marque d’un véritable chrétien car comment quelqu’un pourrait-il prier ainsi s’il n’avait pas reçu la grâce de Dieu. On a dit qu’on n’aurait jamais pu trouver une prière comme celle d’Etienne en dehors de l’histoire chrétienne. « Que peut faire Christ pour toi maintenant ? » demandait un maître cruel à un esclave déjà à demi-mort et auquel il appliquait la terrible peine du fouet «Il me dit de te pardonner » répondit le malheureux.

Il mourut en paix – « Il s’endormit ». Pourquoi considère ton la mort du croyant comme un sommeil ? Dans le sommeil, toute personne perd la notion d’un monde de bruits, de soucis, de confusion, de travail et entre dans un état de repos tout en conservant la vie et même une certaine conscience (rêves, etc.) Dans la mort, le croyant perd conscience d’un monde de péché et de lutte et entre dans un état de repos céleste mais son esprit demeure vivant et conscient.

Il mourut pour une cause – Etienne était un jeune homme extraordinairement doué et possédant de splendides perspectives comme prédicateur. Pourquoi cette mort prématurée ? Remarquez le nom d’un autre jeune homme mentionné dans Actes 7 : 58; 8 : 1. Ce n’est pas par hasard que ce nom apparaît ici. On peut affirmer que c’est aux prières d’Etienne que l’Église doit l’apôtre Paul. Le résultat final de la mort d’Etienne est l’illustration du dicton « le sang des martyrs est la semence de l’Église ».

QUESTIONS

1 – A la suite de quel incident fut constitué le premier conseil des diacres ?

2 – Etienne était-il un apôtre ?

3 – Pourquoi ses adversaires eurent-ils recours à l’injure et à la violence ?

4 – Quel message a prêché Etienne ?

5 – Pourquoi considère-t-on ce qu’il a prêché comme un message fondamental ?

6 – Sous quelle forme Etienne reçut-il une grâce divine pour supporter les souffrances ?

7 – Selon vous, quel a été le profit le plus important de la mort d’Etienne ?