Créer un compte | S'identifier
24 - Paul à Philippes (Texte du Cours : Actes 16 : 1-40)

EPOQUE : 50 ans après J. C.
LIEU : Derbe, Philippes.
ENSEIGNEMENT PRATIQUE : Le Serviteur de
Christ qui fixera les yeux sur son Seigneur sera victorieux en toutes circonstances.

    TEXTE D’OR : “ Le jour, l’Éternel m’accordait sa grâce; la nuit, je chantais ses louanges. ” (Psaumes 42-9).
LECTURES PERSONNELLES DE LA SEMAINE
Lundi – Actes 16 : 25-34.
Mardi – Actes 15 : 1-11.
Mercredi – Actes 15 : 12-29.
    Jeudi – Actes : 15 : 30-41.
Vendredi – Actes 16 : 1-12.
Samedi – Actes 16 : 13-24.
 
TEXTE BIBLIQUE A ETUDIER

(Actes 16 : 1-40)

UN ÉTRANGE CHANT DE LOUANGES.

Injustement emprisonnés - Un jour Paul chassa le démon d’une “ diseuse de bonne aventure ” qui l’ennuyait par son témoignage déplacé. Il s’aperçut bientôt de la rancune de la voyante. Les maîtres de cette dernière ameutèrent la foule contre Paul et son compagnon, Silas ; ils furent arrêtés et accusés de prêcher une religion illégale. Paul et Silas furent cruellement battus de verges, jetés en prison et chargés de chaînes. Nous devons nous attendre au pire quand l’Évangile que nous annonçons touche le portefeuille des égoïstes.

Miraculeusement délivrés – Mais pendant la nuit, Dieu leur donna des chants de louanges. Les prisonniers habitués à entendre les imprécations et les injures, entendirent cette nuit-là des prières et des cantiques. Les accents de ce chant ont eu leur écho à travers les siècles, nous enseignant à être plein de foi et toujours sereins quoi qu’il arrive afin que les autres puissent comprendre qu’il y a un Dieu qui nous aide à supporter sans fléchir toutes les tribulations. Voir Romains 5:3. On a dit qu’une personne n’avait vraiment une religion que si elle pouvait s’en servir dans la difficulté ou dans l’épreuves. La plus grande bénédiction de la vie chrétienne ne consiste pas à être garanti contre les épreuves, c’est plutôt de recevoir la puissance et le courage pour résister à une défaite apparente ou pour rester debout devant les circonstances difficiles. Bien que le dos de Paul et de Silas saignât et que leur corps fût tout endolori, ils, se réjouissaient dans le Seigneur comme s’ils avaient été confortablement assis sur le meilleur des sièges d’une église “ et les prisonniers les entendaient ”. Dans le monde actuel, il y a des prisonniers dans les liens du péché de la maladie, de la tristesse et de l’adversité; Ils attendent une voix qui les réconfortera en se réjouissant malgré tout. Ils ont vu trop de gens abattus par ces circonstances. Ils en ont vu assez qui se lamentaient.

UNE ÉTRANGE PRÉDICATION.

Une grande question – Cette prière de minuit eut des résultats. La puissance de Dieu secoua la prison sous la forme d’un tremblement de terre avec la même facilité qu’un enfant agite sa crécelle. “ Les portes s’ouvrirent et les liens des prisonniers tombèrent. ” Le geôlier fut précipité hors de son lit et regarda tout autour de lui sans trouver aucun secours. Sachant ce qu’il en coûtait de laisser s’enfuir des prisonniers, il essaya de se suicider, mais la voix rassurante de Paul le détourna de son projet. Alors, abattu de crainte et de remords, il demanda : “ Seigneur, que faut-il que je fasse pour être sauvé ? ”

Quelle est la signification de cette question universelle aussi vieille que le monde :

1 – Elle signifie comment peut-on être délivré de la culpabilité du péché ? La conscience avertit l’homme qu’il a envers Dieu une dette qu’il n’est pas capable de payer.

2 – Comment peut-on être délivré du pouvoir du péché ? L’homme se sent sans soutien dans les liens d’une nature pécheresse qui l’entraîne toujours vers la boue de la défaite.

3 - Comment peut-on être délivré de l’attrait du péché ? L’homme se sent lié et attiré par des choses qu’il reconnaît mauvaises.

4 – Comment peut-on être délivré de la présence du péché ? Fatigué des luttes contre le doute, la confusion, l’égoïsme, le péché, l’âme aspire au repos de la cité de Dieu.

Une réponse claire - “ crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé ”, répondit Paul. Que signifie cette réponse: “ Crois au Seigneur Jésus ? ” Elle signifie : “ Crois en toutes les promesses de Jésus et en celles qu’il a inspirées à ses apôtres en ce qui concerne le salut de l’homme. ” Croire au Seigneur Jésus c’est dépendre entièrement de lui en tout ce qui concerne le salut.

Considérons maintenant quelques réponses erronées faites à cette question : “ Que faut-il faire pour être sauvé ? ”

   

1 – Tourner une nouvelle page – Un docteur disait à une dame : “ Aucune expiation n’est nécessaire, repentez-vous simplement de vos péchés et les mauvaises actions passées seront réglées. Quelques jours après, la dame dit au docteur : “ Je suis guérie maintenant, docteur, je regrette bien d’avoir été malade et je ferai de mon mieux pour n’être plus souffrante. Par conséquent je ne pense pas qu’il soit nécessaire de payer la note. ” - Jésus mourut sur la croix pour payer la note de nos péchés passés.

2 – “ Nier l’existence du péché et du mal ” dit le chrétien scientiste. Une autruche croit écarter tout danger en enfonçant sa tète dans le sable, mais cela ne la sauve pas de la balle du chasseur.

3 – “ Observer les commandements et faire le bien ”. dit l’homme moral. Mais comment pourrons nous savoir si nous avons suffisamment pour être sauvé?

4 – “ Mourir pour son pays ” . Un Général anglais affirmait que tout soldat qui mourait en combattant pour son pays était sûr d’aller au ciel, quelque soit son passé. Nous ne voudrions pas minimiser la valeur du patriotisme, ni celle du devoir accompli, mais si l’on en croyait ce Général, une balle aurait plus de pouvoir que la croix du Christ.

5 – “ Soyez membre de l’Église ”. Nous le ferons... quand nous serons sauvés. Mais le fait d’assister aux cérémonies ou aux réunions religieuses n’a jamais changé les relations entre l’homme et Dieu. Ce n’est pas le fait de loger un cheval dans un garage qui le changera en automobile.

6 – “ Imiter et suivre Christ, marcher sur ses traces ”. Voilà ce que nous devons faire. Mais nous ne pourrons pas plus imiter Christ si nous n’avons l’esprit de Christ, que nous ne pourrions imiter le grand pianiste Paderewski sans le génie de ce musicien.

7 – “ Se nier soi-même ”, disait un maître hindou. Mais avant de sortir de soi-même, nous devons nous reposer sur quelqu’un de plus grand que nous-mêmes.

Le Philippien était très probablement illettré, mais il savait assez pour comprendre la sainte explication de Paul à propos de la manière d’être sauvé. “ Dieu a fait l’offre du salut de telle façon que le monde entier puisse la saisir ”, disait Moody. Et il continuait : “ Tous les hommes peuvent croire. Un boiteux ne pourra peut-être pas visiter les malades, mais il peut croire. En raison de son infirmité, un aveugle ne pourra pas faire grand chose, mais il peut croire. Un sourd peut croire. Dieu a rendu le salut si simple qu’il est accessible à tous, jeunes ou vieux, sages ou sots, tous peuvent croire s’ils le veulent. ”

Un converti heureux - Aucun doute n’est possible en ce qui concerne le changement qui se produit dans la vie du geôlier. Repentance, gratitude, sympathie apparaissent dans les aimables attentions dont il entoura les apôtres. Ce qui prouve que dès qu’un homme est en Christ, il devient une nouvelle créature.

QUESTIONS

1 – Comment se fait-il que Paul et Silas aient été mis en prison après avoir fait une bonne action (Ils avaient délivré un possédé).

2 – Comment prouvèrent-ils que leur joie n’était pas liée aux circonstances ?

3 – Est-il facile de glorifier Dieu quand nous sommes dans l’épreuve ? Est-ce possible ? Est-ce profitable ?

4 – Quels furent les résultats de leurs prières et de leurs louanges ?

5 – Qu’entend-on par cette question: “ Que dois-je faire pour être sauvé ?

6 – Que signifie “ croire en Christ ? ”

7 – Par quels détails peut-on prouver que le geôlier Philippien était vraiment converti ?