Passage Clé : Luc 18:1

Si les "hommes" doivent toujours prier et ne pas faillir, bien plus les hommes chrétiens. Jésus a envoyé son Eglise dans le monde avec la même mission pour laquelle il est venu et celle-ci inclue l’intercession. Et si je dis que l’église est le phare du monde? La création est muette, mais l’église doit trouver une bouche pour elle. C’est le grand privilège de l’église de prier avec acceptation. La porte de la grâce est toujours ouverte pour ses requêtes, et elles ne retourneront jamais à vide. Le voile fut déchiré "pour elle," le sang fut répandu sur l’autel "pour elle;" Dieu l’invite constamment à demander ce qu’elle veut. Refuse-t-elle le privilège que les anges doivent lui envier? N’est-elle pas la fiancée de Christ? Ne peut-elle pas entrer vers son Roi à toute heure? Permettra t-elle que l’on n’utilise pas ce précieux privilège?

L’église a toujours des sujets pour la prière. Il y en a toujours quelques uns au milieu d’elle qui déclinent, ou tombent dans le péché ouvertement. Il y a des agneaux pour lesquels il faut prier, afin qu’ils puissent être portés dans le sein du Christ; de même pour les forts, de peur qu’ils deviennent présomptueux, et pour les faibles de peur qu’ils désespèrent. Si nous pouvions prier vingt-quatre heures par jour, tous les jours de l’année; nous ne serions jamais sans un sujet spécial de supplication.

Sommes-nous à jamais sans le malade et le pauvre, l’affligé et l’indécis? Sommes-nous à jamais sans ceux qui cherchent la conversion des parents, à récupérer les rétrogrades, ou le salut des dépravés? Non, avec les congrégations qui se rassemblent constamment, avec les ministères qui prêchent sans cesse, avec les millions de pécheurs morts dans l’offense et les péchés; dans un pays sur lequel les ténèbres de l’époque romane sont certainement en train de descendre, dans un monde plein d’idoles, de cruautés, de choses démoniaques, si l’église ne prie pas, comment expliquera t-elle sa négligence indigne envers la mission que son Seigneur aimant lui a confié? Que l’église soit constamment en prière, que chaque croyant personnellement apporte son "brin" de prière dans le trésor.