Lecture : Tite 2/14

1 –Il s'est donné, c'est à la croix. Afin de se faire un peuple.( L'objectif )
a - Il ne voulait pas seulement sauver des individus isolés, pour les laisser dans l'isolement ! Mais son objectif était de créer UNE COMMUNAUTE nouvelle, dont les membres lui appartiendraient.
b - Par sa croix, Christ a anéanti l'ancienne humanité, et il a créé en tant que second Adam une nouvelle.
c - Cette communauté ou cette église, est la communauté de la croix. Amenée à l'existence PAR la croix. Elle continue à vivre PAR la croix, et SOUS la croix. La croix inspire toute notre vie.
d - Nous sommes un peuple qui célèbre le Seigneur. Et le chant a une grande place dans la célébration. (Dans les temples bouddhistes on ne chante pas, on ne célèbre pas. Chez les musulmans idem.)
e - Parce que nous sommes pardonnés nous chantons. Impossible de se rassembler sans chanter.

2 – Paul dit : "Célébrons donc la fête…Christ notre pâque a été immolé."
- Nous avons été délivrés de la captivité, de l'esclavage. Toute la vie de la communauté chrétienne devrait apparaître comme une fête, célébrant avec amour, joie et conviction ce que Dieu a fait.
- Dans ce service nous nous associons aux êtres célestes ; Ensemble avec les anges, les archanges et toute l'armée céleste NOUS RENDONS GLOIRE A Dieu. Apo. 4 : 11- " Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire, l'honneur et la puissance ; car tu as créé toutes choses, et c'est par ta volonté qu'elles existent et qu'elles ont été créées."
Apo. 5 : 12-" Ils disaient d'une voix forte, L'Agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire, et la louange."
- La manière dont les chrétiens célèbrent la fête tranche avec celle des païens dont les fêtes s'accompagnaient généralement de délire pour se terminer dans une débauche d'ivrognerie et d'immoralité.
- La fête chrétienne porte la marque de la sainteté. "Saints, sans défauts et sans taches…"
3 – Le peuple de Christ et la sainte cène. Jamais seul mais en communauté.
a - Là où l'A.T. célèbre la Pâque, nous l'équivalent c'est la cène. C'est au cours du repas pascal que Jésus l'a instituée. "Prenez, mangez…Prenez, buvez…"
b - Le pain et le vin de la fête chrétienne nous ramènent sans cesse à la croix ! Ce qu'il a souffert…
c - Il faut prendre le pain, le rompre ET LE PARTAGER. Il faut prendre la coupe, rendre grâces et LA DISTRIBUER.
d - Nous ne pouvons pas nous donner à nous-mêmes les éléments de ce repas. Le pain et le vin NOUS SONT DONNES. Nous on doit les PRENDRE. Jésus lui-même nous les propose.
e - Lorsque nous mangeons le pain et que nous buvons la coupe, nous déclarons nourrir nos cœurs par la foi au Christ crucifié.

4 – En participant à la cène nous sommes directement liés au sacrifice à la croix.
1er Point : NOUS rappelons son sacrifice. "Faites ceci en mémoire de moi." Évocation vivante.
2ème Point : NOUS partageons les bienfaits. C'est la communion. "La communion au sang…"
3ème Point ; NOUS annonçons son sacrifice. "Toutes les fois… vous annoncez la mort et le retour."
4ème Point : NOUS attribuons notre unité à son sacrifice. Jamais nous ne prenons le pain et le vin en étant seuls chez nous. NOUS NOUS REUNISSONS AVEC D'AUTRES dans le but précis de commémorer la mort de Christ. "Vous réunissez pour manger le repas du Seigneur." Nous reconnaissons que nous sommes unis aux autres parce que nous partageons les mêmes bienfaits qui découlent de la croix. "Puisqu'il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps; Car nous participons tous à un même pain." 1 Cor. 10 : 17
5ème Point : NOUS rendons grâces pour son sacrifice. En signe de gratitude nous nous offrons nous-mêmes. "Nous ne nous appartenons point à nous-mêmes…"

5 – L'église proclame que le sacrifice de Christ est une œuvre absolument unique.
Hebreux Emploie à cinq reprises l'adverbe hapax, ou ephapax. " une fois pour toutes" :
- Heb. 7 : 27- "Il n'a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, car ceci il l'a fait une fois pour toute en s'offrant lui-même."
- Heb. 9 : 26- "mais maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seule fois pour effacer le péché par son sacrifice."
- Heb. 9 : 28- "de même Christ, qui s'est offert une seule fois pour porter les péchés de beaucoup d'hommes, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l'attendent pour leur salut."
- Rom. 6 : 10- "Car il est mort, et c'est pour le péché qu'il est mort une fois pour toutes; il est revenu à la vie, et c'est pour Dieu qu'il vit."
- 1 Pie. 3 : 18- " Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu"
6 - Christ a aimé l'Eglise, et s'est livré lui-même pour elle. (La croix)
Les relations de Christ avec son église sont des relations d'amour. (Pas de maître à esclave). "Ce que j'ai contre toi, c'est que tu as abandonné ton premier amour." "Pierre m'aimes-tu ? …Pais mes brebis…" Il s'introduira des loups cruels…

7 – Je bâtirai mon Église et les portes de l'enfer ne pourront rien
a - Elle est édifiée sur Christ. Il est le rocher. b - Il est la tête et chacun nous sommes ses membres. c - Étant ce que nous sommes, nous devenons les ennemis de Satan.
MAIS TOUT L'ENFER NE POURRA RIEN CONTRE CHRIST ET NOUS.