Lecture : Ex. 20 : 8-11.

D'autres acceptent les exigences du sabbat MAIS les transfèrent du samedi au dimanche, et ils l'appellent "le sabbat chrétien !"
Et il y en a d'autres qui rejettent toutes restrictions, quel que soit le jour, croyant que les chrétiens sont libres de toute observance.


1 -Le quatrième commandement est unique

a / - Il est unique par le fait qu'il est le plus long des commandements. Certains n'ont que quatre mots. Celui-ci a quatre versets.

b / - Il est unique par le fait que c'est le seul commandement qui contient explicitement des ordonnances positives et négatives.

Chaque commandement peut être vu positivement ET négativement : Ex. "Tu ne tueras point," implique que vous considériez chaque vie humaine comme sacrée. "Tu ne commettras point d'adultère," implique de mener une vie de pureté et de fidélité.
MAIS le quatrième commandement est LE SEUL à être énoncé positivement et négativement. "Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier." Est sous la forme positive. "Tu ne feras aucun ouvrage " Forme négative.

c / - Le quatrième commandement est le seul à ne pas être explicitement répété dans le N.T.

Tous les autres sont confirmés et répétés dans le N.T. sauf celui-là. Dans Act. 15, il aurait pu être rappelé : La question était, "Faut-il que les païens convertis observent les ordonnances juives ?" C'était une belle occasion de le citer. On leur recommande de s'abstenir de 4 choses qui pourraient, sans nécessité, offenser les juifs. "Viandes sacrifiées aux idoles, l'impudicité, les animaux étouffés, et du sang…" C'était le moment parfait pour mentionner la violation du sabbat.

d / - Aucun verset du N.T. ne commande d'observer le sabbat et la violation du sabbat n'est jamais mentionnée dans aucune énumération des péchés.


2 - Bref historique du sabbat :

a / - Dans l'A.T. Dieu demandait l'observation du sabbat.
Cela ne vient pas de Moïse, Dieu lui-même à la création en avait donné l'exemple.

b / - Dieu avait-il besoin de se reposer ? Il s'est tout simplement arrêté parce que son travail était terminé.

C'était plutôt un exemple pour nous, qu'un besoin pour lui.

c / - Par Moïse Dieu a donné des ordonnances strictes…

1. Il fallait sanctifier ce jour parmi tous les autres. 2. Il ne fallait faire aucun travail : Hommes, femmes, enfants, étrangers, animaux. 3. Dieu a donné des détails sur les ouvrages interdits : Ensemencer un champ, tailler la vigne, ramasser du bois, allumer un feu, vendre de la nourriture, porter une charge, pêcher ou toute autre activité. 4. Punition pour violation du sabbat : La peine de mort.


3 - Le sabbat était une bénédiction, mais les Scribes et les Pharisiens l'ont transformé en fardeau. a / - Ce que Dieu leur a donné comme règles ne leur suffisait pas. Les Scribes et les Pharisiens ont développé environ 1500 règles et règlements additionnels.

b / - Ex. Vous pouvez soulever un enfant le jour du sabbat, mais pas si l'enfant a une pierre dans sa main, car la pierre est une charge même si l'enfant ne l'est pas.
Un docteur peut intervenir sur un patient si son état est en train d'empirer, mais il ne doit pas chercher à améliorer son état. On ne peut pas faire de la cuisine, utiliser de fausses dents ou secourir quelqu'un qui se noie.

c / - Aujourd'hui en Israël, on programme les cuisinières et les fours. Les ascenseurs s'arrêtent à tous les étages… Appuyer sur le bouton est considéré comme allumer un feu !


4 - Qu'est-ce que Jésus a pensé de ce légalisme à son époque ?

a / - Jésus a attiré l'attention sur le but du sabbat.

Le sabbat est un don de Dieu : "Le sabbat a été fait POUR L'HOMME et non l'homme pour le sabbat."

b / - Souvent le Seigneur a passé outre les règlements des Pharisiens. Il a enseigné que les œuvres accomplies pour secourir, les actes de miséricorde et ceux de nécessité, peuvent être accomplis le jour du sabbat.

c / - Ex. Fréquemment il a guéri le jour du sabbat (Acte de miséricorde) Un acte de nécessité a été illustré quand il a approuvé les disciples qui ont ramassé des épis parce qu'ils avaient faim !

d / - La lettre de la loi ne devait pas prendre le pas sur l'esprit de la loi. Ex. Récemment un magistrat a libéré "Le Chinois" Tueur récidiviste !


5 - Qu'en est-il de l'église et de l'observance du sabbat ?

a / - Dieu n'exige pas la pratique du sabbat dans le N.T.
La pratique du sabbat est contredite par le N.T. et par l'exemple. b / - Rom. 14 : 5 - "Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction."

c / - Aucun prophète ni conducteur en Israël n'aurait jamais osé dire une pareille parole dans l'A.T."Le quatrième commandement ne contient pas de phrase disant : "Vous sanctifierez le sabbat, si vous en avez envie !"

d / - Il est donc claire que depuis la mort de Jésus et la fondation de l'église chrétienne, quelque chose a changé en ce qui concerne le 4ème commandement.

e / - Col. 2 : 16 - "Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'une fête, d'une nouvelle lune, ou des sabbats: C'était l'ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ."

f / - Dans l'A.T. Dieu ordonne de juger en ce qui concerne le jour du sabbat ; Dans le N.T. il est interdit de juger.


6 - Non seulement le N.T. enseigne que l'observation du sabbat n'est plus exigée, MAIS il le démontre par l'exemple :

a / - Très tôt, le dimanche a remplacé le samedi comme jour de culte…
Act. 20 : 7 - "Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s'entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu'à minuit." Cela se passait à Troas. 1 Cor. 16 : 2 - "Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu'il pourra, selon sa prospérité, afin qu'on n'attende pas mon arrivée pour recueillir les dons." Apo. 1 : 10 - "Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur."

b / - Il est vrai que les apôtres allaient fréquemment encore dans les synagogues le samedi, mais c'était parce que là ils rencontraient de larges auditoires à évangéliser.

c / - Quelqu'un pourrait peut-être conclure que les premiers chrétiens ont tout simplement transféré les exigences du sabbat, du samedi au dimanche ?

d / - Il n'en a pas été ainsi
. Le N.T. dit que c'est une question de conscience personnelle. Certainement que ceux qui vivaient dans des communautés juives, se reposaient le samedi, parce que les voisins ne travaillaient pas ce jour-là et les magasins étaient fermés. Mais leur culte avait lieu le dimanche.


7 - Mais il n'y a pas seulement le principe du repos qui subsiste toujours…

a / - Ce principe c'est que Dieu a établi un biorythme dans sa création
! Et cela n'a jamais été abrogé. C'est à dire, six jours de travail et un jour de repos.

b / - Une remarque importante : Nous avons focalisé notre attention sur le REPOS, mais il nous FAUT remarquer que le commandement ne parle pas seulement de REPOS. Le commandement dit aussi, "TU TRAVAILLERAS SIX JOURS…"

c / - Six jours de travail, c'est le maximum pour une bonne santé physique, émotionnelle et spirituelle. Durant la révolution française, une tentative a été faite d'établir une semaine de10 jours. Travaillant 9 jours et le 10ème,repos !

d / - Aujourd'hui nous en sommes à 5 jours et même pour certains à 4 jours. 35 heures par semaine. Que penser de cela, si les 2 ou 3 jours sont consacrés aux plaisirs et aux loisirs ? Je ne sais pas si à la longue les effets seront positifs pour l'être humain ?

e / - Cela ne veut pas dire qu'il faut travailler 6 jours à l'usine ; Le 6ème jour peut être employé à s'occuper de sa maison. A aider les autres… Le travail n'est pas un ennemi… Le commandement dit, "Tu travailleras six jours…" et pas seulement, "Tu te reposeras le 7ème"

f / - Il est évident que si le travail est trop pénible au point de mettre en péril la santé, la famille et l'église, il est nécessaire de rectifier la chose…


8 - Une journée de repos, c'est aussi le maximum pour une bonne santé physique, émotionnelle et spirituelle.

a / - Notre société court toujours, et parfois sans savoir vers où
! On travail sans relâche pour acquérir des choses qui finalement nous prennent encore plus de temps ! Finalement c'est le stress.

b / - Le rythme établit par Dieu c'est, un jour de repos sur sept. Il n'y a pas de substitut. Il peut arriver bien sûr, que nous ne puissions pas nous reposer un jour de repos, ou même deux semaines entières…sans que cela nous cause préjudice. Mais si nous continuons à ce rythme… !

c / - Si un arc est toujours tendu, il finit par perdre son efficacité.

d / - Il faut même faire attention à nos moments de loisirs, ils peuvent nous épuiser complètement… Est-ce qu'après certaines détentes vous rentrez à la maison, reposé et rafraîchi ?

e / - Chacun doit voir pour lui-même ce qui le repose… Si vous êtes toute la semaine sans bouger devant un ordinateur, il est évident que vous avez besoin de bouger… sainement !


9-Que faire le jour du Seigneur ? a / - Les premiers chrétiens se réunissaient pour louer le Seigneur, être enseigné, prier, chanter, se retrouver autour de la table du Seigneur, évangéliser

b / - "N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns; Mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour."

c / - Le jour le plus favorable pour nous, c'est le dimanche.

d / - Dieu s'est reposé de son œuvre et s'en est réjoui, nous devons faire de même le dimanche
. C'est un jour de réjouissance.

e / - Jésus nous a montrés, malgré que les Pharisiens grincent des dents, que le jour du repos n'était pas pour le vivre égoïstement, mais qu'il fallait penser aux autres. Lui, il pensait aux pauvres gens malades. Pour nous c'est une participation au culte… École du dimanche, amener une grand-mère… Héb. 4 : 10 - " Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses oeuvres, comme Dieu s'est reposé des siennes. Efforçons-nous donc d'entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance. " Le repos dont il est question ici, c'est que Dieu a tout accompli pour notre salut, il n'y a plus rien à ajouter. Christ a dit "Tout est accompli." En me reposant sur ce que Dieu a fait pour me sauver, j'entre dans son repos !