Lecture : Ex. 20 : 15

Un homme est entré dans une banque, il a remis une note au guichetier exigeant de l'argent. Quand il est arrivé chez lui, la police l'attendait. Ce voleur avait trouvé moyen d'écrire sa demande d'argent sur son propre bordereau avec son nom et son adresse.
Deux autres, avaient décidé de voler un Distributeur Automatique de Billet d'une supérette du quartier.
Ils ont accroché une chaîne à la machine avec l'intention de la traîner jusqu'à la maison. Mais apparemment ils avaient mal considéré son solide encrage au mur. En essayant de tirer dessus, le pare-chocs du camion s'est arraché. Dans la peur d'être pris, ils ont filé en laissant derrière eux le pare-chocs. Malheureusement pour eux, la plaque d'immatriculation était toujours accrochée au pare-chocs. Ils ont été pris.
Il y a cet autre homme, il est entré dans un petit super marché, il a mis un billet de 20 € sur le comptoir et a demandé de la monnaie. Quand l'employé a ouvert son tiroir, l'homme a sorti un pistolet et a exigé toute la caisse. Cet homme s'est emparé de toute la caisse et s'est sauvé en laissant son billet de 20 €. Combien pensez-vous qu'il y avait dans la caisse ? 15 € !

Ce n'est pas toujours qu'on reconnaît le péché pour ce qu'il est.
Il y avait un jeune pasteur, sa première église se trouvait dans le Nord-Ouest du Pacifique. Tout le monde dans la ville, travaillait dans l'exploitation forestière. C'était le seul travail dans la région. Les bûcherons de cette ville, étaient engagés dans une violente compétition avec une autre exploitation forestière, se trouvant en amont de la rivière.
Le pasteur, pour souffler quelques minutes, quitte son étude et grimpe sur un promontoire qui avait, vue sur la rivière. Avec horreur, il aperçoit les membres de son église qui tiraient les troncs d'arbres, portant la marque de l'exploitation concurrente, ils effaçaient la marque concurrente et ils tiraient les troncs dans leur propre scierie.
Le dimanche suivant, il prêche un puissant sermon intitulé : "Tu ne convoiteras point le bien de ton prochain."
Après le culte, les bûcherons lui ont serré la main, lui ont donné une tape dans le dos disant combien ils avaient apprécié son message. Mais la semaine suivante, ils sont revenus à leur affaire, volant les troncs de leurs concurrents.
Alors il a sorti un sermon torride, intitulé : "Tu ne voleras point ". Là encore, il a été félicité pour sa prestation et sa justesse dans la connaissance des Écritures ; Mais le lundi, les troncs d'arbres des autres concurrents, étaient encore subtilisés. Alors là, s'en était assez ! Cette fois il décide de ne pas tourner autour du pot. Le dimanche suivant, il prêche un message intitulé : "Tu n'enlèveras pas les marques des troncs d'arbres des autres".
Résultat, il a été jeté hors de la ville !

Qu'elles sont les différentes façons de voler ?

1 -Il y a : Première catégorie
: Le vol actif et : Deuxième catégorie : Le vol passif.


a / - Un vol avec agression, délibéré et avec méchanceté, c'est prendre, avec des moyens variés, ce qui appartient à d'autres. Dans le Lév. plusieurs formes de vols actifs sont présentés :
Lév. 6 : 1 - "Le Seigneur dit à Moïse : "Supposons qu'un homme commette une faute grave envers le Seigneur en faisant du tort à un compatriote: par exemple il ment au sujet d'un objet qu'il a reçu en dépôt, qu'il a emprunté, volé ou extorqué; ou bien il a trouvé un objet perdu et il le nie; ou encore il prononce un serment mensonger pour camoufler n'importe quel méfait du même genre. Cet homme a donc commis une faute et il est coupable; il doit restituer l'objet qu'il a volé, extorqué, trouvé, ou qu'on lui a confié, ou l'objet au sujet duquel il a prononcé un faux serment. Non seulement il le restitue intégralement, mais il y ajoute encore un cinquième de sa valeur; il le remet au propriétaire légitime dès qu'il se reconnaît coupable. Il doit ensuite amener au prêtre un bélier sans défaut, de la valeur réglementaire, pour un sacrifice de réparation offert au Seigneur. Alors, devant le Seigneur, le prêtre effectue sur l'homme le geste rituel du pardon pour le péché dont il s'est rendu coupable, et l'homme obtient le pardon de Dieu."

b / - Détournement de fonds : C'est le mauvais emploi ou détournement de quelque chose qui nous a été confié (Lév. 6:2) C'est une violation de la confiance. Le détournement de fonds est souvent pratiqué par quelqu'un travaillant à une caisse d'une entreprise.

c / - Le vol : C'est de prendre ce qui appartient à quelqu'un d'autre. Ce verbe peut revêtir une signification générale. Ex. En utilisant la force (Éventuellement une arme). En se cachant et en étant habile, comme le pic-poquet, le cambrioleur… Ce mot peut inclure aussi, la fraude, s'approprier le bien d'autrui par la tromperie. La personne croit faire une affaire.

d / - L'extorsion : S'approprier le bien d'autrui en usant d'autorité, de menace, d'abus de confiance. En abusant d'une situation : Ex. Votre enfant est sérieusement malade et il n'y a qu'un médicament qui puisse le guérir, vous seriez prêt à tout pour l'obtenir.

e / - Le kidnapping : Autrefois, kidnapper un homme, au Moyen Orient était considéré comme un vol. Deut. 24 : 7 - "Si l'on trouve un homme qui ait dérobé l'un de ses frères, l'un des enfants d'Israël, qui en ait fait son esclave ou qui l'ait vendu, ce voleur sera puni de mort. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi."

En plus de ces vols actifs, il existe des formes variées de vols passifs.
C'est de manquer de donner à un autre ce qui lui appartient ou qui lui est dû. Pour certaines raisons, nous pouvons avoir en notre possession ce qui appartient, de droit, à quelqu'un d'autre. Et pourtant nous refusons ou négligeons de le lui donner.
Quoi que ce soit un acte passif, néanmoins c'est du vol.

VOICI DES EXEMPLES DE LA Bible :


2 - Deuxième catégorie : Les vols passifs.

a / - La négligence de l'un qui occasionne une perte pour l'autre :
Ex. 22 : 5 - "Si un homme fait du dégât dans un champ ou dans une vigne, et qu'il laisse son bétail paître dans le champ d'autrui, il donnera en dédommagement le meilleur produit de son champ et de sa vigne. Si un feu éclate et rencontre des épines, et que du blé en gerbes ou sur pied, ou bien le champ, soit consumé, celui qui a causé l'incendie sera tenu à un dédommagement."

b / - Ne pas rendre une chose perdue c'est du vol : Lév. 6 : 3 - "Lorsque quelqu'un péchera… en niant d'avoir trouvé une chose perdue,; lorsqu'il péchera ainsi et se rendra coupable, il restituera la chose qu'il a volée ou soustraite par fraude, la chose qui lui avait été confiée en dépôt, la chose perdue qu'il a trouvée,"

c / - Deut. 22 : 1 - "Si tu vois s'égarer le bœuf ou la brebis de ton frère, tu ne t'en détourneras point, tu les ramèneras à ton frère. Si ton frère n'habite pas près de toi, et que tu ne le connaisses pas, tu recueilleras l'animal dans ta maison et il restera chez toi jusqu'à ce que ton frère le réclame; et alors tu le lui rendras. Tu feras de même pour son âne, tu feras de même pour son vêtement, tu feras de même pour tout objet qu'il aurait perdu et que tu trouverais; tu ne devras point t'en détourner. Si tu vois l'âne de ton frère ou son bœuf tombé dans le chemin, tu ne t'en détourneras point, tu l'aideras à le relever."

d / - Ne pas donner à autrui ce qui lui appartient c'est voler : Lév. 19 : 13 - "Tu n'opprimeras point ton prochain, et tu ne raviras rien par violence. Tu ne retiendras point jusqu'au lendemain le salaire du mercenaire." Deut. 24 : 14 - "Tu n'opprimeras point le mercenaire, pauvre et indigent, qu'il soit l'un de tes frères, ou l'un des étrangers demeurant dans ton pays, dans tes portes. Tu lui donneras le salaire de sa journée avant le coucher du soleil; car il est pauvre, et il lui tarde de le recevoir. Sans cela, il crierait à l'Éternel contre toi, et tu te chargerais d'un péché."
Deut. 26 : 10 - "Maintenant voici, j'apporte les prémices des fruits du sol que tu m'as donné, ô Éternel! Tu les déposeras devant l'Éternel, ton Dieu, et tu te prosterneras devant l'Éternel, ton Dieu. Puis tu te réjouiras, avec le Lévite et avec l'étranger qui sera au milieu de toi, pour tous les biens que l'Éternel, ton Dieu, t'a donnés, à toi et à ta maison. Lorsque tu auras achevé de lever toute la dîme de tes produits, la troisième année, l'année de la dîme, tu la donneras au Lévite, à l'étranger, à l'orphelin et à la veuve; et ils mangeront et se rassasieront, dans tes portes. Tu diras devant l'Éternel, ton Dieu: J'ai ôté de ma maison ce qui est consacré, et je l'ai donné au Lévite, à l'étranger, à l'orphelin et à la veuve, selon tous les ordres que tu m'as prescrits; je n'ai transgressé ni oublié aucun de tes commandements."

e / - Retenir la dîme est un vol passif : Mal. 3 : 7 - "Depuis le temps de vos pères, vous vous êtes écarté de mes ordonnances, Vous ne les avez point observées. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, dit l'Éternel des armées. Et vous dites: En quoi devons-nous revenir? Un homme trompe-t-il Dieu? Car vous me trompez, Et vous dites: En quoi t'avons-nous trompé? Dans les dîmes et les offrandes. Vous êtes frappés par la malédiction, Et vous me trompez, La nation tout entière! Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Éternel des armées. Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. Pour vous je menacerai celui qui dévore, Et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, Et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, Dit l'Éternel des armées. Toutes les nations vous diront heureux, Car vous serez un pays de délices, Dit l'Éternel des armées."


3 - Quand nous retenons ce qui est à Dieu, nous volons Dieu :

a / - Le temps, les talents, et ce qui a de la valeur
.
Quand vous prenez votre vie, votre corps, votre âme, votre esprit qui appartiennent à Dieu, et que vous les utilisez, les employez mal, vous en abusez, vous les gaspillez, vous avez volé Dieu!

b / - Vous appartenez au Seigneur ! Sur la croix il a payé avec son propre sang pour que vous lui apparteniez. 1 Cor. 6 : 19 - "Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu."

Illustration :
Un petit garçon avait fabriqué un petit voilier et l'avait peint en rouge. Une maquette. Il en était fier, c'était son travail, c'était lui l'artiste. Il l'a descendu au lac pour le faire naviguer. Il le guidait avec un bâton quand un coup de vent l'a emporté loin de lui, de sa portée et finalement hors de sa vue. Il était découragé et avait le cœur brisé. Plusieurs jours plus tard, alors qu'il passait devant un magasin vendant des occasions, il a regardé dans la vitrine et là, il y avait son propre bateau. Quelqu'un l'avait retiré de l'eau. Il est entré dans le magasin et a demandé le bateau. Le propriétaire lui dit : Fils ! Je ne peux pas te le donner, je l'ai acheté à quelqu'un. Il est à vendre, si tu le veux, tu peux l'acheter. Combien ? Dit le garçon. L'homme lui a dit le prix. Le garçon est allé travailler, a gagné l'argent et il est revenu voir le propriétaire du magasin. Il a mis l'argent sur le comptoir et a dit, "Maintenant puis-je avoir le bateau ?" Sortant de chez le marchand, on pouvait entendre le garçon dire en caressant le bateau : "Petit bateau tu es doublement à moi. Tu es à moi parce que je t'ai fait et tu es à moi parce que je t'ai racheté."


4 - Pour ce problème du vol, il y a la solution :

a / - Il peut y avoir éventuellement restitution :

Illustration
:
Un nouveau converti est allé voir son pasteur et lui a dit : "Avant de me convertir j'ai volé une corde dans la ferme voisine. Après avoir lu l'histoire de Zachée, j'ai décidé de la rendre. Pourtant mon voisin n'est toujours pas réconcilié avec moi". Le pasteur voyant son air abattu, l'a questionné un peu plus : "Êtes-vous sûr que c'est tout ce que vous lui avez pris, ou y-a-t-il autre chose ?" Embarrassé, l'homme a répondu : "Je crois que c'est là qu'est le problème. Voyez-vous, je n'ai pas ramené ce qu'il y avait au bout de la corde. Le veau !"

Illustration :
Dr. Hugh Mc KEAN de Chiangmai, Thaïlande, parle d'une église de quatre cents membres où chaque membre donne la dîme. Ils reçoivent un salaire hebdomadaire de quarante stangs (moins de vingt centimes ) et leur riz. De cette maigre existence, chacun donne un dixième chaque semaine. Pour cette raison, ils ont fait plus pour le Christ en Thaïlande que n'importe quelle autre église. Ils payent leur propre prédicateur et ont envoyé deux familles de missionnaires pour répandre l'Évangile dans un pays coupé du monde extérieur. Ils sont intensément intéressés par toutes sortes d'œuvres chrétiennes, particulièrement le travail parmi les déshérités de toute sorte ; Et leurs dons pour ce genre de travail sont élevés. Ils ont non seulement accepté le Christ, mais, l'ayant trouvé bon, ils le font connaître à d'autres. Ah, au fait, j'oubliais de vous dire, cette église où tous les membres donne la dîme, est également une église ou tous les membres sont lépreux - ils ont tous la lèpre..