C’est avec une grande joie que je me trouve à nouveau au milieu de vous. Il me semble reconnaître bon nombre de visages, aussi, je me sens vraiment chez moi Je vous apporte les salutations de vos amis des Etats-Unis, de nos étudiants de l’Ecole biblique, et je vous apporte aussi les salutations des serviteurs. J’aimerais lire avec vous le Psaume Onze {#Ps 11}. Nous n’aurons pas le temps de nous en référer à de nombreux versets de l’Ecriture, mais je vous donnerai la pensée centrale de ce Psaume.

Il concerne particulièrement le Trône de Dieu. Je suis heureux qu’il y ait un trône dans les cieux, et avant de vous parler de ce trône, il faut d’abord que nous lui donnions un arrière-plan. Nous allons donc, ensemble, appliquer ce psaume à la condition actuelle de notre monde.

Vous réalisez certainement que le monde se trouve dans une situation très critique. Nous vivons des jours excessivement sérieux, et pour ces temps, Dieu a un message pour son peuple. Il y a beaucoup de personnes qui ne réalisent pas combien la situation mondiale est sérieuse, et il n’est pas exagéré de dire qu’elle est critique. Toutefois, Dieu a un message pour les jours difficiles, et c’est ce message-là que nous trouvons dans ce Psaume. Nous retiendrons notre attention sur les versets 1 et 3. {#Ps 11:1,3} Nous ne savons pas dans quelle situation David se trouvait à ce moment, mais il parle d’une période de sa vie très difficile, critique même. Il parle de fondements qui sont détruits—il ne nous dit pas quels sont ces fondements—mais nous pouvons appliquer ces principes à nos jours. Nous vivons dans un siècle dont les fondements mêmes sont renversés aussi bien les fondements politiques, moraux, religieux, que les fondements de nombreuses nations. David vivait dans des jours de grande insécurité, et, ainsi, il a reçu quelques conseils.

Dans le verset 1, on lui conseille de fuir, mais il avait une réponse toute prête pour ceux qui le conseillaient. Il dit: «Dans le Seigneur, je place ma confiance «Comment pouvez-vous me dire: «Fuis dans vos montagnes, comme un oiseau?»

Vous voyez, David n’avait pas peur.

Au verset 3, c’est une question qui lui est posée: «Quand les fondements sont renversés, «Le juste, que ferait-il?»

Cette question peut encore être posée aujourd’hui. Que pouvons-nous faire, vous et moi, dans ces jours de crise mondiale? L’avenir de notre monde connaîtra d’autres crises encore, ce monde ne retrouvera plus un temps de réelle paix jusqu’à ce que Jésus-Christ revienne. Mais, en attendant, que doit faire le juste? Il doit faire comme David, qui dit:

«Dans le Seigneur, je place ma confiance»! et c’est là le commencement de notre message.

David avait une réelle confiance en Dieu. Maintenant, il faut que je vous dise ceci: la foi (ou la confiance) n’est pas une question d’émotion. La foi et la confiance ne sont jamais aveugles. La vraie foi a un fondement.

Quel était le fondement de la foi de David? Qu’est-ce qui le rendait capable de dire: «Je ne fuirai pas, je demeurerai là où Dieu m’a placé»? Qu’est-ce qui l’a rendu capable de dire: «C’est dans le Seigneur que je mets ma confiance»?

Avant de venir en France, ‘j’ai reçu quelques conseils aux Etats-Unis. Entre autre celui-ci:

On m’a conseillé de ne pas venir en Europe. On m’a dit: «Comment, vous allez en Europe cette année? Ne savez-vous pas que la guerre peut éclater à cause de la situation de Berlin? Voulez-vous vous trouver au milieu d’une guerre en Europe? Nous vous conseillons de rester de ce côté de l’Atlantique».

Mais je leur ai répondu: «Non, je vais en Europe, je n’ai nullement peur!»

Savez-vous pourquoi? C’est parce que j’avais reçu une parole de Dieu. Je l’avais reçue, il y a une année, lorsque j’étais en France. J’ai entendu une parole de Dieu dans l’hôtel même où je suis descendu actuellement. Et je savais que Dieu voulait que je revienne en France. J’en ai conclu qu’à cette époque, Dieu savait tout concernant la situation à venir. Et j’ai décidé que rien ne m’arrêterait.

Pourquoi David dit-il: «Dans le Seigneur, je mets ma confiance»?

C’est parce qu’il avait reçu une parole de Dieu. Lorsque nous entendons Dieu parler, notre foi est vivifiée, régénérée. Qu’est-ce que David a entendu?

Mes amis, il est tellement important que nous entendions la voix de Dieu, qu’il nous parle par son Esprit Saint, ou que Dieu nous parle au travers de sa parole écrite! Vous et moi, avons besoin d’entendre Dieu parler, aux jours où les fondations des nations sont ébranlées.

Qu’est-ce qui a donné à David sa confiance? David a vu quelque chose. Je ne veux pas dire qu’il a eu une vision avec ses yeux; je veux dire que David a compris quelque chose à l’égard de Dieu. Et ce qu’il a compris et réalisé, nous le voyons dans le 4 {e} verset. Il dira:

«L’Eternel est dans son saint temple «L’Eternel a son trône dans les cieux» Alléluia!

Oui, David a vu quelque chose. Il a vu les trônes des hommes, et il réalisait que les trônes, les pouvoirs des hommes étaient ébranlés; il voyait qu’ils étaient dans l’insécurité. Mais il a vu non seulement le trône des hommes, il a vu: le Trône de Dieu.

Il dit: «Fuir, moi? c’est moi qui devrais courir au loin, alors que j’aperçois un trône dans les cieux et que ce trône est un trône occupé? Dans le Seigneur, je mets ma confiance!»

Regardons un peu ce trône de Dieu. David l’a vu et il l’a vu occupé. Bien sûr, ce trône implique le gouvernement, la puissance de Dieu.

Est-ce que vous voyez le trône de Dieu? ce que David dit? Il dit: «Le trône de Dieu est dans les cieux». Le trône de Dieu n’est pas dans une ville, dans une cité importante sur cette terre, il se trouve dans les cieux.

Qu’est-ce que cela veut dire?

Cela veut dire que le trône de Dieu est loin des hommes et qu’ils ne peuvent mettre leurs mains dessus—Alléluia! Comprenez-vous? Les hommes ne peuvent pas parvenir jusqu’à ce trône, ils ne peuvent le toucher. Aucun homme ne pourra jamais inventer un instrument de guerre assez puissant pour l’atteindre.

Personne ne pourra jamais renverser le règne de Dieu. Les mains des hommes ne pourront jamais l’atteindre pour le briser sur la terre. C’est pour cela que David n’avait aucune crainte. Il voyait ce trône loin de la portée humaine, Il dira «Le Seigneur est dans son Saint Temple, et ce trône est occupé».

Parfois, les trônes des hommes ne sont pas occupés, parfois les gouvernements terrestres sont renversés et il n’y a plus personne qui gouverne. Celui qui gouvernait est décédé, où il a été «limogé» et le trône est vacant. Le trône de Dieu n’est jamais vacant. Notre Dieu est sur le trône jour et nuit. C’est pour cette raison que David dit: «Je n’ai pas peur—je ne veux pas fuir pour me trouver en sécurité, Dans le Seigneur, je mets ma confiance!»

Dans un autre psaume, David dira: «son royaume, son règne s’étend sur tous les royaumes».

Voyez-vous ce que David a réalisé? Il voyait l’activité du règne de Dieu; il voyait Dieu qui régnait. Mes amis, Dieu règne actuellement, ce matin même. Dieu gouverne jour et nuit, et David dira ceci: «Son royaume, son règne est sur toutes choses». Que voulait-il dire?—Il voulait dire que le règne de Dieu était un règne qui s’étendait sur tous les royaumes terrestres. Il n’y a pas un royaume terrestre, il n’y a pas un gouvernement terrestre, aussi fort puisse-t-il être, sur lequel Dieu n’exerce son autorité.

Le royaume de notre Dieu gouverne et règne au-dessus de tous les royaumes terrestres. C’est pour cela que vous et moi ne devons pas avoir peur.

Je vais dans de nombreux pays, de toutes sortes. Dans certains de ces pays, je me trouve dans des révolutions; dans d’autres, il y a la guerre. Mais lorsque j’ai la direction de Dieu, j’y vais néanmoins. Pourquoi?—Parce que mon Dieu règne sur tous les royaumes!

L’été passé, je me suis trouvé dans un pays où je fus obligé de regarder dans le canon d’une mitraillette et l’homme avait son doigt sur la gâchette, mais je savais que mon Dieu régnait au-dessus de tout? Je suis heureux que nous soyons sous son règne.

Et c’est pour cette raison que David avait tant de confiance.

Il a vu aussi autre chose. Il a réalisé la puissance du règne de Dieu. Voici ce qu’il dira dans un psaume:

«Il élève un roi et il abaisse un autre roi»

Il voyait qu’il n’y avait pas un seul souverain sur la terre qui puisse atteindre le gouvernement de Dieu. Quel Dieu merveilleux nous avons! Il sait comment élever, il sait comment abaisser. C’est pour cela que David dit: Pourquoi fuirai-je? Pourquoi aurai-je crainte? Dans le Seigneur, je mets ma confiance!»

Je voudrais vous conduire un instant au #Ps 2. Voici ce qu’il est dit au verset 4:

«Celui qui siège dans les cieux rit» {#Ps 2:4}

Le #Ps 2 concerne les temps de la fin. Il décrit les conditions qui seront juste avant le retour du Seigneur. Lorsque les nations se soulèveront contre Dieu, lorsqu’elles voudront se débarrasser du Christ de Dieu, il nous est dit qu’alors, celui qui est assis dans les cieux rira.

Regardez cette phrase: David a vu Dieu assis sur son trône, et cela, c’est une parole très significative. Souvenez-vous que, dans ce psaume, les hommes sont en rébellion contre Dieu; c’est une époque de grande confusion politique sur la terre, c’est la guerre, néanmoins, David aperçoit Dieu assis.

C’est-à-dire que dans les moments de grandes crises mondiales, Dieu ne s’excite pas, il ne se lève même pas; il reste tranquille. Dieu ne veut pas être dérangé. Il y a des personnes qui sont tellement perplexes dans ces cas là: moi, je ne me dérange jamais. Savez-vous pourquoi?—Parce que, Dieu, lui, n’est pas inquiet. Si Dieu ne s’énerve pas, pourquoi devrais-je, moi, m’énerver?

Dieu ne se lève même pas de son trône. Pourquoi? Parce qu’il a toutes choses sous son contrôle, et il est dit que Dieu rit!

Si Dieu rit, pourquoi devrais-je pleurer?

Mais pourquoi Dieu rit-il? Parce qu’il est absolument et complètement en repos. Il considère avec dédain la situation du monde. Il sait que l’homme ne réussira jamais dans sa rébellion contre Dieu. Voilà ce qu’il réalisait, et alors, il dira ceci:

«C’est moi qui ai établi mon roi sur Sion, ma montagne sainte».

C’est Dieu qui parle au travers de David, il dit: «malgré les rebellions des hommes contre Dieu, malgré tout ce que font les hommes sur la terre, j’ai établi mon roi sur ma sainte montagne». En d’autres mots, Dieu va donner à son Fils le règne, le gouvernement de notre monde. David avait foi, confiance en Dieu parce qu’il voyait la confiance même de Dieu. Il voyait la victoire du trône de Dieu. Peu importe ce que font les hommes. Le jour viendra où Dieu rendra son Christ et l’établira sur le gouvernement de notre monde, et il régnera sur cette terre durant mille ans.

Dieu était ainsi confiant. C’est pour cela que David était confiant, c’est pour cette raison que vous et moi devons l’être de nos jours, et dire avec David:

«Dans le Seigneur, je mets ma confiance»

Regardons un autre verset: Dieu fait quelque chose à votre égard, à mon égard. Il est écrit au verset 4:

«Ses yeux regardent, ses paupières sondent les fils de l’homme».

Que veut dire David?

Dieu regarde ses enfants dans les jours de crise mondiale. David dit: «Il nous éprouve, il nous scrute avec ses paupières» ce qui veut dire que Dieu nous scrute, vous et moi. Il nous regarde de très près, pourquoi?—parce qu’il veut regarder et voir de quelle façon nous réagissons dans nos jours de crises. Il vous regarde, Il me regarde...et Il se dit: Voyons comment mon peuple réagit—Sera-t-il déçu et ne croira-t-il plus dans mon règne? Les hommes auront-ils peur et se plaindront-ils? Renieront-ils la foi dans ma parole?»

Il nous regarde tous, et veut voir comment nous réagissons dans l’épreuve—Nous espérons qu’il ne sera pas déçu!

Savez-vous ce qu’il veut que nous voyions? Savez-vous ce qu’il cherche dans nos coeurs?

Il veut savoir si nous voyons son trône, si nous le voyons assis sur ce trône, si nous croyons dans l’intégrité de ce trône, si nous croyons en sa puissance, si nous croyons dans la sécurité de son trône, si nous croyons dans la victoire de son trône...

Et si nous croyons dans le gouvernement éternel de ce trône, si nous croyons en Lui qui est assis sur le trône, si nous parlons comme si nous le croyons, disons avec David des temps anciens: Dans le Seigneur, je place ma confiance